Magazine

Ouistreham, une plage d’histoire

Par Vanessa Carronnier / Publié le 25.07.2016
Si le nom de Ouistreham ne semble pas familier, celui de Sword Beach l’est certainement un peu plus. Il s’agit de l’une des plages du débarquement, qui s’étend en réalité sur plusieurs villes, dont Ouistreham. Les touristes qui s’y rendent apprécient de pouvoir observer une partie du théâtre de l’opération Overload. La promenade peut s’enrichir de nombreuses visites de lieux de mémoire. Ceux qui ne sont pas férus d’histoire, échangeront cette étape pour les plaisirs simples des stations balnéaires.

Ouistreham (Photo: J. Reynolds via Flickr)
Ouistreham (Photo: J. Reynolds via Flickr)

A Ouistreham, on déboule des rues du centre-ville pour soudainement se trouver face à l’immense étendue de sable doré. On la balaie doucement du regard, tandis que les herbes folles incrustées surdes mottes de terre aux abords du rivage dansent au vent. On atous déjà vu les plages du débarquement en photo dans les journaux ou à la télévision. Et l’une d’entre elle est là, sous nos yeux. Exactement comme on l’imaginait.

Plus précisément, on se situe sur une portion de Sword Beach, l’un des deux secteurs attribués à l’armée britannique. Particularité de la zone : elle a été libérée par 177 Français intégrés au 4ème commando anglais, les seuls ayant participé au débarquement. Le monument de la Flamme, entourés de deux drapeaux britanniques et deux français, rappelle aux visiteurs l’action de ces hommes.

Des musées dédiés au débarquement

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, le musée du débarquement commando n°4 a pris ses quartiers à quelques pas de là, en direction de la ville. On y découvre le parcours de ce corps d’armée, des maquettes et des objets d’époque. Pour ceux qui préfèrent rester en plein air, l’office du tourisme propose une application. Appelée « Soldat Léon », en hommage au vétéran Léon Gautier qui a pris part à ces combats, elle permet de visualiser sur smartphone ou tablette la bataille qui a eu lieu et la plage, telle qu’elle était le jour J. Le meilleur endroit pour regarder cette vidéo faisant appel à la réalité augmentée ? Le toit de l’office du tourisme ! L’assaut n’a pas été aussi meurtrier que dans d’autres zones comme celle d’Omaha Beach, mais de nombreux soldats ont perdu la vie. Près d’un millier de combattants n’ayant pas survécu à Sword Beach sont enterrés dans le cimetière militaire britannique de Douvres-la-Délivrande, une petite ville située à une quinzaine de minutes de route de Ouistreham.

Les passionnés d’histoire trouveront leur bonheur dans un second musée, localisé plus à l’est de la ville. Comme son nom l’indique, le Grand Bunker est un monument historique, qui faisait partie du mur de l’Atlantique. Cet ensemble de fortifications a été construit par le Troisième Reich tout au long des côtes, depuis celles de la Norvège jusqu’à celles de la frontière franco-espagnole, pour empêcher toute tentative de débarquement. Pendant la seconde guerre mondiale, l’imposant bâtiment de Ouistreham abritait un poste central de commandement allemand, qui dirigeait les défenses de l’estuaire de l’Orne. A l’intérieur, de nombreuses salles ont été reconstituées dans leurs moindres détails. On passe de la salle des machines, au dépôt de munitions, à l’infirmerie et au poste d’observation. Un vrai petit voyage dans le temps ! Une exposition revient également sur la construction du mur de l’Atlantique, elle permet de comprendre les difficultés du débarquement alliés.

Les plaisirs d’une station balnéaire

Ouistreham saura également séduire les amateurs de nature et de sport. Son immense plage invite à la flânerie. Elle est bordée d’une digue de promeneur pour les visiteurs qui veulent éviter de repartir avec du sable dans les pieds ! Elle est soumise à des marées de grandes amplitudes, qui augmentent un peu plus la taille du terrain de jeu. Les enfants ont tout l’espace nécessaire pour courir et construire des châteaux de sable. Ils apprécieront également les animations qui leur sont destinées : manèges et promenade à poney.
Les sportifs pourront enfourcher leur vélo et profiter de la piste cyclable longeant le littoral. Ceux qui n’ont pas peur de se mouiller opteront pour du kayak de mer, du stand-up paddle ou du catamaran, pour ne citer que quelques exemples de sports nautiques. Ouistreham a en effet été labellisée station nautique en raison de la large palette d’activités réalisables. Si le temps le permet, on ne peut qu’encourager à tester le char à voile. Accessible aux adultes comme aux enfants, il offre de belles sensations, même aux débutants !

Pour une après-midi plus calme, les visiteurs choisiront de se promener du côté de l’estuaire de l’Orne, à l’est de la ville. C’est là que se trouve la zone appelée la Pointe du Siège. Il s’agit d’un espace naturel protégé qui recense plus de 200 espèces animales et végétales. Une tour d’observation permet d’admirer les vols d’oiseaux parmi les lagunes. C’est d’ici que démarre le canal longeant l’estuaire, qui permet de relier Ouistreham à Caen. La rive gauche a été aménagée sous forme de voie verte. Idéale pour une balade plus ou moins longues à pieds, en rollers ou à vélo.

Le port de Ouistreham est également situé à proximité. Il abrite des bateaux de plaisance, des embarcations dédiées à la pêche mais aussi des ferrys qui assurent des liaisons quotidiennes avec l’Angleterre. Certains tours opérateurs proposent même de réaliser une excursion jusqu’à la ville côtière de Portsmouth en une journée. Il n’y a pas à hésiter : embarquement immédiat !

Rejoignez "Allovoyages.fr - Le Magazine" sur Facebook, et recevez nos meilleurs articles sur votre fil d'actualité.