Magazine

Monaco : 7 incontournables au printemps

Par Florent Mechain / Publié le 07.03.2016
Dans cette ville-État de 2 km2, quintessence du luxe et du faste, les visiteurs peuvent néanmoins découvrir des lieux authentiques et une histoire passionnante, hors des clichés. Le glamour n’est toutefois jamais très loin et une escapade en Principauté permet de s’imprégner d’un raffinement et d’une dolce vita hors pair. Fin mai, tous les yeux sont braqués sur le Grand Prix de Formule 1. Mais au-delà de ce mythique rendez-vous, les attraits culturels, naturels et récréatifs ne manquent pas. Voici notre sélection pour apprécier Monaco au printemps de la meilleure des façons.

Bella Figura, du chorégraphe Jiri Kylian (Photo: Joris Jan Bos Photography)
Bella Figura, du chorégraphe Jiri Kylian (Photo: Joris Jan Bos Photography)

Les Ballets de Monte-Carlo, la danse avec des stars

La compagnie vient de fêter son trentenaire. Mais elle est la digne héritière des Ballets russes, qui enchantaient la Principauté au début du XXe siècle. Après quelques disparitions successives, elle renaît définitivement de ses cendres en 1985, donc. En 1993, le réputé et expérimenté Jean-Christophe Maillot est nommé à sa tête. Sous sa coupe, les Ballets de Monte-Carlo acquièrent une dimension et une aura internationale.

Maillot crée de nombreuses œuvres reconnues et tisse des relations privilégiées avec une pléiade de chorégraphes. Parmi ceux-ci, le Tchèque Jiri Kylian, communément considéré depuis comme un “ami intime de la compagnie”. Pour l’anniversaire de l’institution, Kylian débarque donc à Monaco et s’installe dans la magnifique Salle des Princes du Grimaldi Forum. Trois de ses œuvres y sont représentées, Bella Figura, Gods and Dogs et Chapeau. Grâce au talent des cinquante danseurs des Ballets, c’est toute la large palette de l’artiste qui est mise en lumière. Entre beauté sensuelle, réflexion sociétale et délirante légèreté, le spectacle exhibe un regard enivrant sur notre monde. Une scène résolument moderne, pertinente et subtile pour un beau cadeau d’anniversaire.

> Œuvres de Jiri Kylian du 28 avril au 1er mai 2016, dans la Salle des Princes du Grimaldi Forum.


Au cœur de ma ville, randonnée avec un (grand) enfant du pays

Jean-Marc Ferrie a consacré toute sa vie à la Principauté. Né à Monaco, il y a ensuite été pompier. À l’heure de la retraite, il a décidé de continuer à évoluer dans cet univers qu’il affectionne tant. Via son association Au cœur de ma ville, il propose des randonnées touristiques sur le territoire, avec une approche forcément intimiste. Un choix judicieux : son activité rencontre un beau succès et, surtout, les visites ravissent les clients. Guère étonnant en compagnie d’un passionné, qui plus est fin connaisseur du pays.
Les différents circuits concoctés quadrillent toute la Principauté : notamment “Le Rocher”, “Monte-Carlo”, “La Via Alpina” – qui s’échappe, le temps de quelques heures, jusque dans les hauteurs –, “La Condamine”… et une randonnée sur le tracé du Grand Prix de Formule 1 ! Alors que l’événement a lieu du 26 au 29 mai 2016, voici une façon originale de s’imprégner du patrimoine monégasque (du Casino au Port Hercule, en passant par La Rascasse ou Sainte-Dévote) croisé à vive allure par les bolides. Aux côtés de Jean-Marc, c’est tout l’inverse : on prend son temps, on pose des questions, on s’étonne de ses anecdotes. En somme, des moments authentiques, et à prix doux !

> Plus d’infos sur le site de Jean-Marc Ferrie


Printemps des Arts de Monte-Carlo, la musique dans tout son État

À l’occasion du 105e anniversaire de la mort de Gustav Mahler, mais surtout en raison de son immense influence sur l’histoire de la musique, le festival se place sous le signe du compositeur autrichien. Après l’inauguration de l’exposition sur sa vie, son œuvre, et un concert d’ouverture, le 19 mars 2016, de grands noms de l’univers des chefs d’orchestre se relaient pour rendre hommage à ses créations. Citons ainsi le Britannique Andrew Manze qui, le 8 avril, dirige la Cinquième symphonie et son envoûtant adagietto, glorifié dans le Mort à Venise de Visconti. Le 10 avril, le célèbre – et britannique, lui aussi – Daniel Harding, fraîchement nommé à la tête de l’Orchestre de Paris, mène les Première et Dixième symphonies. C’est également la date de la soirée de clôture, sur le thème des “Fêtes galantes du Roi Soleil”. Le dress code ? Une tenue de style baroque…

Outre cette large place dédiée à Mahler, le Printemps des Arts accueille des tables rondes et des rencontres avec des musicologues, des master-classes avec certains artistes du festival, le fameux voyage surprise (le 3 avril, on s’échappe vers une destination inconnue, pour assister à des représentations musicales tenues secrètes)… et permet même de réserver des concerts à domicile !

> Du 19 mars au 10 avril 2016.

Musiques et danses bretonnes, dans le cadre du Festival du Printemps des Arts



Top Marques Monaco, le luxe à portée de main

Si l’on voulait faire dans la facilité, on dirait que le Top Marques est un salon de supercars haut de gamme. La réalité est loin d’être aussi simple, et c’est une bonne chose ! Les automobiles de luxe, high-tech et écolos, occupent tout de même une place prépondérante. Entre exclusivités et lancements, on découvre des supercars venues des quatre coins du monde. De LaFerrari (un modèle en édition limitée à 499 exemplaires de la firme au cheval cabré) à la Nemesis RR (un bolide 2000 ch !) des Californiens de Trion Supercars, en passant par la Vulcano d’Icona (le premier modèle en titane), on ne sait plus où donner du regard. Mais on peut faire bien plus que regarder : des essais sont possibles sur une portion du circuit de formule 1 de Monaco ! De quoi légitimer le slogan du salon : “See it, drive it, buy it”…

Le Top Marques fait également la part belle à une multitude de produits de luxe, montres, bijoux sur mesure, superboats et divers moyens de transport innovants. Parmi nos favoris, l’ArcaBoard, la première planche volante présentée en exclusivité mondiale, et le Martin Jetpack – qui connaît ici son lancement européen –, un autre engin volant, comparable à une sorte de petit hélicoptère personnel. Il ne reste plus qu’à faire son choix…

> Du 14 au 17 avril 2016, au Grimaldi Forum.


Jardin exotique, oasis verte face à la grande bleue

Avec le climat printanier, privilégié, il est temps de prendre de la hauteur et ainsi de profiter des espaces “aérés”. Direction le Jardin exotique, sur le boulevard éponyme, pour jouir d’une vue splendide sur la Principauté, mais aussi sur tout le littoral, notamment italien. Accroché à flanc de falaise, ce parc botanique, créé en 1933, est le royaume des plantes succulentes. En d’autres termes, celles qui stockent des réserves d’eau pour subsister, comme les cactus. Et le résultat est loin d’être monotone : certaines espèces sont rarissimes, d’autres centenaires, et les périodes de floraison s’étalent tout au long de l’année. Côté exotisme, le jardin porte bien son nom : les végétaux proviennent du Mexique, d’Afrique centrale, des États-Unis…

Entre le panorama et l’aménagement paysager, le sentiment de contemplation, de sérénité et de majesté est considérable. Au détour d’un petit pont, on aperçoit l’entrée de la Grotte de l’Observatoire, une intrigante formation naturelle que l’on peut visiter (avec un guide). Pour l’aspect historico-culturel, le Musée d’anthropologie rassemble des vestiges préhistoriques des sols monégasques et de la région. Et pour faire ses emplettes, rendez-vous le week-end des 4 et 5 juin 2016 avec la Monaco Expo Cactus. Au sein du parc, une expo-vente de plantes succulentes, des conférences, des ateliers… De quoi se constituer sa propre oasis !

Photo: Jardin Exotique de Monaco/Mairie de Monaco

Brasserie de Monaco, siroter une bière* nationale en terrasse

La recette est inspirée de celle de l’antique Brasserie, établie dans le quartier de Fontvieille dès 1905, mais qui avait fermé ses portes il y a quarante-quatre ans. En 2008, la nouvelle Brasserie a pris le relais, mais cette fois au bord du port Hercule, sur la Route de la Piscine. Sa fameuse bière blonde, donc, témoigne du savoir-faire monégasque en la matière. Cette pils de fermentation basse, plusieurs fois récompensée, s’est ensuite assortie d’une blanche, d’une ambrée et de bières de saison. Toutes sont non filtrées, ce qui leur confère un goût si caractéristique, et artisanalement produites sur place, bien entendu. Près de 2000 litres sortent des cuves chaque semaine pour abreuver les clients de ce bel espace de 160 places assises à l’intérieur et, surtout, de 200 places sur la terrasse de 400 m2 ! Avec la douceur du printemps, le choix s’oriente rapidement vers l’extérieur, où l’on dévisage les gros yachts amarrés dans le port.

L’établissement est multicartes : on y sirote bières (ou cocktails), on s’y restaure, on y fait la fête (DJ live tous les soirs de la semaine !) et on y assiste aux grands événements sportifs sur écrans géants. D’ailleurs, si vous êtes dans les environs le 28 mai 2016, soir de la finale de la Ligue des Champions de football, prenez place, l’ambiance risque d’être assurée.

> 36 Route de la Piscine, 98000 Monaco

Monte-Carlo Rolex Masters, chocs de tennis version chic

C’est à Monaco, avec pour somptueux cadre le Monte-Carlo Country Club, que la saison des majeurs de tennis sur terre battue est initiée. Pour cette 110e édition, prestige rime toujours avec passion, chic avec esprit de compétition. Car le plateau est, comme tous les ans, très relevé. Les sportifs apprécient ce tournoi, non seulement pour l’environnement exceptionnel qui l’accueille, mais probablement également pour l’atmosphère festive qui y règne, avec notamment la traditionnelle Soirée des joueurs… Le public l’affectionne tout autant. Ce Masters 1000 a reçu, en 2015, l’Award of Excellence de la meilleure “Fan Experience” en Europe, de la part de l’ATP.

Un gage de qualité qui est devenu la marque de fabrique de cet événement prisé par les spectateurs (et téléspectateurs), les people, les athlètes, les sponsors… Le tirage au sort de ce cru 2016 a lieu le 9 avril au Musée océanographique, un lieu hautement symbolique et emblématique de la Principauté. L’occasion de dévoiler la teneur des chocs à venir entre stars de la balle jaune. Et peut-être de se faire déjà son idée sur l’identité du successeur du Serbe Novak Djokovic, sacré en 2015 sur la terre battue la plus glamour du monde.

> Du 9 au 17 avril 2016, au Monte-Carlo Country Club.

(*) L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
Rejoignez "Allovoyages.fr - Le Magazine" sur Facebook, et recevez nos meilleurs articles sur votre fil d'actualité.