Magazine

Les dix meilleures pâtisseries de Paris

Par Lise Abou Mansour / Publié le 15.07.2013
En hiver comme en été, le matin comme au goûter, quoi de plus réjouissant que de savourer une bonne pâtisserie gourmande ? Du Millefeuille au Paris-Brest en passant par l’éclair au chocolat, la gastronomie française est connue dans le monde entier pour ses pâtisseries. Cependant, toutes les adresses parisiennes ne sont pas à la hauteur de cette réputation.

Vitrine d'une pâtisserie parisienne. (Photo: Flickr)
Afin de vous garantir de goûter à des merveilles sucrées qui régaleront vos papilles, Allovoyages a effectué cette sélection en collaboration avec Louise Chauchard du site web raids-pâtisseries, crée en 2009. Ayant testé plus de 2000 gâteaux, cette experte en pâtisseries parisiennes nous a aidés à choisir dix endroits gourmands.
Pain de sucre
3ième, 14 rue Rambuteau
En dix ans, Didier Mathray et Nathalie Robert ont fait de Pain de sucre un lieu de rendez-vous pour tous les becs sucrés du coin. Une vitrine alléchante où pâtisseries, verrines et autres merveilles mettent l’eau à la bouche des passants gourmands. Les tartes aux fruits, qui changent entre les saisons, sont une invitation au voyage : pâte croquante, mousse fondant en bouche et fruits aux saveurs estivales. Excellents macarons aux parfums traditionnels. Le Rosemary, entremet sablé au romarin, rhubarbe et framboise, crémeux lait d’orgeat et fleur d’oranger, est un incontournable.
Jacques Genin
3ème, 133 Rue de Turenne
Ce fondeur en chocolat connu pour fournir en chocolats et confiseries les plus grands hôtels tels que le Ritz ou le Crillon, a décidé d’ouvrir sa propre pâtisserie. Classiques de la pâtisserie française aux présentations simples mais au goût extraordinaire, chocolats aux parfums originaux et subtils et caramels fondants. Seuls le millefeuille et la pâtisserie du jour peuvent être dégustés sur place. Les autres gâteaux pour quatre personnes doivent être commandés le matin pour le soir.
Colorova
6ème, 47 Rue de l'Abbé Grégoire
Un salon de thé lumineux aux allures d’atelier d’artiste. L’arrière salle à la décoration chic et bohème est spacieuse et les pâtisseries fines, légères et délicates. Coup de cœur pour la panacotta amande amer confit abricot et fraise fraîche : une explosion de saveurs qui se marient à merveille sans se confondre pour autant. N’hésitez pas à prendre un thé glacé maison ; aux baies rouges ou à la cannelle : rien de plus rafraichissant ! Colorova propose aussi des brunchs très gourmands le weekend.
Mori Yoshida
7ème, 65 avenue de Breteuil
Cette toute nouvelle boutique à la décoration zen et épurée est tenue par un jeune pâtissier japonais. Mori Yoshida définit lui-même sa pâtisserie comme une alliance entre la tradition française et la créativité japonaise. Dans son établissement sont proposés des gâteaux variant selon les saisons afin de privilégier les produits locaux et de saison. Des merveilles esthétiques et gustatives à en faire rougir les plus grands pâtissiers. Les amoureux de millefeuille se régaleront avec le chou feuilleté (crème diplomate à la vanille onctueuse, base feuilletée et toit en pâte à choux). Le rapport qualité-prix reste excellent !
La pâtisserie des rêves
7ème, 93 rue du Bac
Un univers rose bonbon et une atmosphère arachnéenne règnent dans cette boutique. Les créations du Maître de maison Philippe Conticini demeurent exposées sous de larges cloches en verre. La salle est une réelle invitation au rêve et à la gourmandise. Les sablés de l’établissement sont des incontournables, surtout le gianduja (à la noisette caramélisée). La maison réalise aussi des tartes de saison exquises (fraise, citron, orange) et d’excellentes viennoiseries, à la fois originales et gourmandes. Coup de cœur pour la brioche feuilletée croustillante et moelleuse.
Dalloyau
8ème, 101 Rue du Faubourg Saint-Honoré
L’origine remonte en 1682, lorsque Charles Dalloyau se fit remarquer par Louis XIV pour ses petits pains. Labélisée « Entreprise du Patrimoine Vivant » en 2007, la maison se présente comme tout en raffinement gourmand et graphique. Des traditionnelles aux plus avant-gardistes, Dalloyau a créé de nombreuses pâtisseries, comme l’Opéra, désormais grand classique. Mais ce sont bien leurs macarons qui se distinguent par leurs coques peu sucrées et l’explosion de saveurs qui s’en suit. La maison possède désormais neuf boutiques à Paris.
Ladurée
8ème, 16 rue Royale
Internationalement connue pour ses macarons, Ladurée n’en fait pas pour autant de moins bonnes pâtisseries. Dans un style Second Empire très girly, cette maison fondée en 1862 s’inspire pour ses gâteaux aux couleurs pastel de l’univers de Marie-Antoinette. Des pâtisseries traditionnelles parfaitement exécutées. La Tarte Tatin est exquise avec ses pommes fondantes au bout goût de caramel. Les cannelés sont parfaits, crémeux et croquants à la fois. Quatorze adresses entre Paris et sa banlieue et deux boutiques sur la Côte d’Azur.
Blé Sucré
12ème, 7 rue Antoine Vollon
Une jolie petite boulangerie-pâtisserie, design sans être pompeuse. Idéalement située dans une rue calme, en face d’un square, elle propose à la fois d’excellentes viennoiseries, de multiples pains et des pâtisseries délicates. Tout y est frais et croustillant. Le pain au chocolat est surement le meilleur de Paris, avec sa pâte feuilletée beurrée et croquante, son intérieur moelleux et son chocolat fondant. Goûtez le carabricot, entremet crémeux au caramel recouvert de gelée d’abricot sur son sablé qui croque sous la dent. La boutique vend aussi de nombreuses mignardises (madeleines, financiers, sablés). Le plus : des prix vraiment raisonnables qui font plaisir.
Des gâteaux et du pain
15ème, 63 boulevard Pasteur
Des gâteaux et du pain est le fruit d’une alliance entre une pâtissière et un boulanger, ce qui en fait une excellente pâtisserie avec des viennoiseries divines et du pain délicieux. Des classiques revisités tels que le Saint Honoré caramel au beurre salé ou la tarte aux fraises à la fleur d’oranger. Coup de cœur pour le Saint Honoré à la pistache et aux griottes, véritable merveille, onctueux et parfumé à souhait. Leur croissant au beurre est l’un des meilleurs de Paris avec son feuilletage croustillant et son intérieur moelleux, le tout en proportions généreuses.
Raoul Maeder
17ème, 158 Boulevard Berthier
Voici LA bonne boulangerie-pâtisserie de quartier. Des matières premières de qualité pour un résultat simple et délicieux. Le millefeuille croustillant aux fruits frais est un régal et l’éclair au café l’un des meilleurs de Paris. Un travail bien fait, sans chichi ni prétention mais au résultat impeccable. Des viennoiseries cuites à la perfection et vraiment gourmandes. La galette des rois de Raoul Maeder a été élue meilleure de Paris en 2004. Une pâte feuilletée très beurrée et croustillante avec une frangipane fondante : il a bien mérité sa couronne. Le tout à un prix raisonnable. Seul bémol : des places assises seulement en été !
Rechercher un Hôtel

Arrivée :

calendar

Départ :

calendar
Publicité