Magazine

Le tourisme tunisien en difficulté

Par Noelle Hermal / Publié le 08.03.2013
La Tunisie, grande destination touristique du bassin méditerranéen, souffre de son instabilité politique et voit le nombre de touristes baisser. Une chute de 20,4% des entrées est enregistrée en ce début d’année 2013, par rapport à 2010.

Depuis la révolution du Jasmin, en décembre 2010 et janvier 2011, le secteur du tourisme connaît un fort déclin en Tunisie. C’est particulièrement sensible en ce début d’année 2013, après une courte embellie en 2012.

Des chiffres en baisse

Selon l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT), le début d’année touristique se révèle décevant avec seulement 439 708 visiteurs sur la période du 1e janvier au 20 février, soit une baisse de plus de 20% par rapport à 2010. Les chiffres sont aussi moins bons qu’en 2012 à la même période, avec près de 8% de touristes en moins.

Ces résultats sont alarmants, dans un pays où le tourisme compte pour 7% du PIB et permet d’employer 400 000 personnes. Outre la crise économique, les raisons de cette désaffection sont à attribuer à la situation politique de la Tunisie.

Des facteurs politiques

Si la révolution du Jasmin a créé un déséquilibre dans le secteur touristique en 2011, l’année 2012 témoignait d’une certaine amélioration. Or, la situation politique du pays s’est dégradée début 2013, avec l’assassinat du leader Chokri Belaid. Les violences commises à l’ambassade américaine en septembre dernier ont aussi contribué à tendre le climat et limiter les flux touristiques.

De fait, les vacanciers ont choisi de reporter leurs séjours vers d’autres destinations, estimées plus sûres. Les réservations ont ainsi chuté de plus de 60%.

Une campagne pour relancer le secteur

Certaines régions de Tunisie ont particulièrement été touchées par la baisse des réservations. C’est le cas de Tozeur et Kébili, dans le sud du pays, ou encore Tabarka au Nord-Ouest.

Pour relancer le tourisme, une campagne ciblée a été élaborée, mettant l’accent sur les richesses culturelles et géographiques tunisiennes. Réalisée avec le soutien financier des voyagistes travaillant avec le pays, elle sera dévoilée en avril prochain en Allemagne, Angleterre, Russie et dans les pays de l’Est, afin de rassurer les touristes potentiels. En France également, des opérations seront menées. Mais les professionnels du secteur attendent aussi des annonces claires de la part des dirigeants tunisiens, pour avancer.

Rejoignez "Allovoyages.fr - Le Magazine" sur Facebook, et recevez nos meilleurs articles sur votre fil d'actualité.