Magazine

Le tourisme égyptien est en hausse, mais reste en difficulté

Par Pierre Bertet / Publié le 02.01.2013
Selon le ministre du tourisme égyptien Hesham Zaazou, environ 10,5 millions de touristes ont visité le pays de janvier 2012 à fin novembre, ce qui représente une hausse de 17,4 % si l’on s’en réfère à la même période en 2011, soit 9,37 billions de dollar pour cette année 2012.

Le ministre a souligné le besoin de développer le secteur, appuyant le fait que « les indicateurs montrent une réelle demande pour l’Egypte en tant que destination touristique », cette déclaration datant du mercredi 26, lors d’une réunion de l’assemblée générale de la chambre du tourisme Egyptienne, présidée par Elhamy al-Zahat.

Des troubles politiques

Reste que les événements politiques ayant eu lieu depuis le mois de novembre, comme les déclarations controversées du président Mohamed Morsy, ainsi que les violentes manifestations contre le référendum constitutionnel ont largement pénalisés le tourisme, avec une perte de 25 % en terme de fréquentation des destinations touristiques dans le pays. À cela, Hesham Zaazou ajoute que les investissements dans le secteur ont chutés et que bien d’autres ont été interrompus en raison des troubles énoncés ci-avant.

Elhamy al-Zahat parle d’un réel désastre, déplorant le fait que l’Egypte perde chaque semaine environ 18000 sièges d’avions et donc autant d’hypothétiques touristes, ce qui représente un considérable manque à gagner. Le faible taux d’occupation des hôtels participe directement à la crise, précise le président de la chambre du tourisme, ce taux atteignant un faible 5 % dans certaines destinations. Les prix sont donc cassés, certains hôtels proposant des nuitées en pension complète pour 15 dollars.

De ce fait de nombreuses sociétés ne peuvent plus payer leurs employés, près de 400 000 travailleurs du tourisme ont ainsi été contraints d’abandonner leurs emplois depuis près de deux ans.

La réunion fut suivie d’un débat réunissant les représentants des partis les plus importants, avec entre autre le parti des Egyptiens libres, le parti Liberté et Justice, ou encore les partis Nour, Wafd, Wasat, dans l’objectif de mettre un terme à cette crise du tourisme.

Rejoignez "Allovoyages.fr - Le Magazine" sur Facebook, et recevez nos meilleurs articles sur votre fil d'actualité.