Magazine

Kosice, capitale de la culture européenne 2013

Par Pierre Bertet / Publié le 23.01.2013
Partageant son titre avec la ville de Marseille, fleuron de l’est de la Slovaquie et capitale régionale, Kosice a lancé des festivités pour marquer le début d’une année pas comme les autres, puisque la ville est capitale de la culture de la culture européenne, pour cette année 2013.

Le weekend de fête marquant l’ouverture a commencé tôt samedi matin avec pour thème un petit-déjeuner littéraire. Des lectures furent ainsi organisées dans les cafés un peu partout dans la ville, pourtant plus réputée pour ses aciéries que comme un centre de culture.

Le point d’orgue ayant été atteint dans la soirée, lors d’un gala se tenant au théâtre national de la ville, suivi d’un « grand spectacle d’ouverture » sur la place principale de Kosice.

Kosice, vers une revitalisation

Les organisateurs ont affirmé vouloir tirer parti de cette année en tant que capitale de la culture pour changer l’image de la ville dans l’esprit des Européens. « Nous souhaitons transformer Kosice et en faire une ville tournée vers la créativité plutôt que l’industrie lourde » souligne le directeur de projet Jan Sudzina, lors d’une déclaration à l’AFP.

L’objectif étant bien entendu d’attirer les touristes pour les événements culturels ayant lieu tout au long de cette année 2013, mais aussi au-delà. La ville ayant utilisé les 60 millions d’euros de subventions accordées à titre de capitale européenne de la culture pour un grand nombre de projets visant à revitaliser la ville.

Tomas Cizmarik, porte-parole de l’évènement « Kosice capitale de la culture européenne » a déclaré à l’AFP que les plans comprenaient « la rénovation de vieux bâtiments industriels dont des anciennes casernes, afin de leur donner une nouvelle fonction, tel que des galeries ou des salles de concert. Le gouvernement Slovaque ayant également participé, à travers un apport de 10 millions d’euros.

Seconde ville du pays après la capitale Bratislava, Kosice est située dans l’une des zones les plus pauvres de l’Europe, avec environ 10 % de chômage dans la ville elle-même et le double dans la région.

Rejoignez "Allovoyages.fr - Le Magazine" sur Facebook, et recevez nos meilleurs articles sur votre fil d'actualité.