Magazine

Flâner à Salon-de-Provence, un vrai moment de dépaysement

Par Stéphane Pocidalo / Publié le 21.10.2013
De par sa diversité, son histoire, ses ruelles typiques et son charme provençal, la ville de Salon-de-Provence est une destination qui ne peut pas laisser indifférent. Pour les amoureux du patrimoine et du terroir -comme, jadis, le célèbre prophète Nostradamus -, la mairie organise durant l’été et l’automne des « flâneries » qui permettent de quitter les sentiers battus…

Photo: Daniel7mi (Flickr)
Photo: Daniel7mi (Flickr)

Un peu d’histoire

La cité provençale jouit d’une longue histoire. Avant d’endosser le prestigieux nom de Salon-de-Provence à partir de 1918, la ville s’appelait Salon de Crau. Les premières traces qui mentionnent ce domaine agricole de l’époque carolingienne remonte à l’an 871. Autour du Xème siècle, les Archevêques d'Arles bâtissent le Château de l'Empéri sur le rocher du Puech. Trois siècles plus tard, pour se protéger, les remparts sont édifiés. Aujourd’hui encore, il est possible de retrouver des vestiges de l’époque à travers la Tour du Bourg Neuf, la Tour de l'Horloge et la Tour Galagaspe.

Autre moment capital de l’histoire de la ville de Salon : la conception du canal signé Adam de Craponne au XVIème siècle qui apporte l’eau à la ville. Le développement économique, agricole et industriel s’initie dans la foulée. A partir des années 1870, la ville se spécialise dans la production d’huiles et de savon de Marseille. En 1918, Salon de Crau devient Salon-de-Provence et devient la terre d’accueil d’une grande base aérienne. Cette dernière abrite aujourd’hui encore l’école de l’air de l’armée et la patrouille de France.

A voir

Situé à 50 kilomètres de Marseille et d’Avignon, la cité provençale respire la quiétude et jouit d’un emplacement idéal entre mer, campagne et montagne. Sur place, quatre musées permettent de mieux parcourir les grandes périodes de son histoire. A découvrir : le Musée de l'Empéri, de Salon et de la Crau. La forteresse fût la résidence des Archevêques d’Arles du IXème siècle au XVIIIème siècle. Trente salles du château permettent de mettre en valeur 10 000 pièces authentiques dédiées à l’histoire militaire.

Le Musée du savon de Marseille est également un beau témoignage de l’histoire de la savonnerie Marius Fabre. Une plongée fascinante qui offre l’opportunité de découvrir les premières mouleuses à savons, les pochoirs pour caisses d'expédition et les vieux emballages. Autre parfum tout aussi enivrant : le musée Grévin de la Provence qui présente sur 16 salles l’histoire et les légendes de la région. Enfin, comment ne pas plonger dans la vie du célèbre Michel de Nostredame, couramment nommé Nostradamus ? Ce dernier vécut à Salon de 1547 à 1566 et y écrivit ses célèbres « Prophéties », mais aussi une partie de son œuvre scientifique et philosophique.

Quelques curiosités…

Se perdre dans les ruelles de Salon-de-Provence est une aubaine pour découvrir les petits et grands secrets de la cité. Sur la Place des Martyrs de la Résistance, les yeux sont plongés vers le kiosque à musique qui fût édifié en 1900. Jusque dans les années 60, lors des beaux jours, des concerts et des bals étaient organisés tous les dimanches.

Sur la Place du Général de Gaulle, on peut aussi tomber sur une sculpture originale : l’Aile d’avion signée Alain Joriot. Inaugurée le 14 juin 1987 pour les 50 ans de l'Ecole de l'Air, elle rend hommage à tous les jeunes « conquérants » de l’air.

Par ailleurs, la statue-fontaine d’Adam de Craponne est incontournable. Celui qui prolongea les eaux de la Durance pour irriguer la plaine de Salon se dresse en plein centre de la Place de l’Hôtel de Ville. Incontournable. Enfin, pour les jeunes amoureux de la nature et des espaces reposants, un détour vers le jardin magique des enfants situé Place du Général de Gaulle fera leur bonheur.
La Base aérienne 701

Depuis 1937, les passionnés de voltige aérienne se retrouvent ici. La Base abrite l’Ecole de l’air qui forme près de 400 officiers de l’armée de l’air par an. Les pilotes de chasse les plus doués intègrent la célèbre Patrouille de France. Cette dernière, installée à Salon-de-Provence depuis 1964, est dotée de huit Alpha Jets.

Les flâneries

Depuis plusieurs années, l’Office du Tourisme de Salon-de-Provence donne rendez-vous plusieurs fois par mois à ceux et celles qui aiment flâner hors des sentiers battus. Durant 1h15, un spécialiste fait découvrir lors des beaux jours les plus beaux recoins de la cité. De l’Hippodrome aux objets secrets de la Collection du Musée de l’Empéri, en passant par l’observation des fleurs sauvages, il y en a pour toutes les curiosités.

Dernière nouveauté : entre le 15 octobre et le 15 novembre, les flâneries se prolongent exceptionnellement dans le cadre des expositions des peintres de l'air et de la BD Aéronautique qui se tiennent à l'Espace R. de Lamanon. Les visites vont permettre d’aller à la rencontre des artistes. Les inscriptions et les renseignements se font à l’Office de Tourisme.

Rejoignez "Allovoyages.fr - Le Magazine" sur Facebook, et recevez nos meilleurs articles sur votre fil d'actualité.