Magazine

Le quartier de Belleville célèbre Edith Piaf

Par Maxence Quillon / Publié le 06.10.2013
Voilà bientôt cinquante ans que la « Môme Piaf », dont les chansons ont fait le tour du monde, s’est éteinte. Pour célébrer l’œuvre et le destin de cette artiste française majeure du XXe siècle, le premier Festival Edith Piaf se déroulera du 10 au 13 octobre, dans le quartier parisien de Belleville qui l’a vue naître.

Qui n’a jamais entendu la voix vibrante d’Edith Piaf interpréter L’Hymne à l’Amour ou La Vie en Rose ? Qui n’a pas été saisi par le destin incroyablement romanesque de cette gosse de Paris, immense artiste et amante éperdue ? Voilà cinquante ans que Edith Piaf s’est éteinte et il était bien naturel que ce Festival ait lieu dans ce quartier parisien de Belleville, Pyrénées et Jourdain : elle y vit le jour en 1915 – la légende affirme qu’elle est née rue de Belleville – et elle fut inhumée non loin, au cimetière du Père Lachaise, le 16 octobre 1963.

Promouvoir le Nord-Est parisien

L’initiative du Festival revient au Comité Piaf, créé il y a quelques mois, et qui rassemble notamment des associations et des commerçants des lieux. Pour Mariano Florial Lopez, son président, l’évènement permet de promouvoir « le grand village chaleureux » qu’est Belleville et de mettre à l’honneur une figure populaire et artistique à laquelle les habitants du quartier peuvent s’identifier. Pour l’évènement, les dix permanents du Comité seront épaulés par une centaine de bénévoles. Le succès devrait être au rendez-vous et l’on sait déjà que cent cinquante Suisses feront le déplacement et même des Japonais férus de Piaf...

De multiples évènements, graves et joyeux, auront lieu pour célébrer le talent de l’enfant du quartier. Le premier jour, une messe sera célébrée en l’église Saint-Jean-Baptiste de Belleville. A la mairie du XXe arrondissement, une rétrospective nous entraînera sur les traces la chanteuse de Milord, avec l’exposition d’anciens journaux et de photos qui recréeront l’atmosphère du Paris de Piaf. On pourra également visiter l’exposition La Vie en rose qui se tiendra dans l’espace public, entre la rue de Belleville et la galerie des Ateliers d’Artistes de Belleville (AAB) ; et lors du Concert Festival Edith Piaf sur le parvis de l’église, de nombreux artistes reprendront les chansons de La Môme. Enfin, toujours sur le parvis, la représentation du magnifique spectacle de Jacques Pessis, Piaf, une vie en rose, redessinera le destin de l’artiste.

Des évènements ludiques

Les rues et les lieux qui ont vu passer Piaf seront également le théâtre d’évènements plus festifs en journée. Un Chemin ludique, organisé tous les jours par l’association Piafs en Culture, mènera les visiteurs, grands et petits, dans les recoins du XXe arrondissement et jusqu’à la maison où serait née Piaf. Le parcours permettra également de découvrir les œuvres des artistes exposées dans les rues. Le samedi aura lieu une Chasse au trésor, dont le Prix sera remis en haut du parc de Belleville, avec des carnavals et des défilés, organisés dans l’esprit du titi parisien. Certains commerçants n’hésiteront pas à recréer, dans leurs rues, l’atmosphère que connut Piaf en son temps, en invitant jongleurs, chanteurs et acrobates à se produire. Enfin, le dimanche, en haut du Parc, non loin des quelques pieds de vignes qui dominent encore Paris, des raisins seront pressés devant le public, avant qu’une vente aux enchères de bouteilles de vins dédicacées, notamment par Jean-Marie Bigard, n’ait lieu en fin d’après-midi.

Le Festival fera ainsi revivre les rues, la voix et le destin d’Edith Piaf dont le talent s’est forgé dans une existence passionnée et souvent tragique. Cet évènement, qui se déroule sur les pavés qu’elle a foulés, est un hommage rendu au talent d’une très grande chanteuse française.

Rejoignez "Allovoyages.fr - Le Magazine" sur Facebook, et recevez nos meilleurs articles sur votre fil d'actualité.