Magazine

Air France : l’offre pour l’été reste stable

Par Vanessa Carronnier / Publié le 11.03.2013
Programme de l’été 2013 : moins de moyen-courriers, pour plus de long-courriers. L’offre restera stable par rapport à l’été précédent (+ 0,3%), a annoncé Air France dans un communiqué publié mercredi. La baisse de 5,3% de l’offre moyen-courrier sera compensée par l’augmentation de 2% de l’offre long-courrier.

« Les adaptations du programme, commencées cet hiver, se poursuivent à l’été et nous permettent de gagner en agilité et ainsi en efficacité économique », a déclaré Alexandre de Juniac, président-directeur général du groupe Air France.

Une meilleure distribution de l’activité entre Roissy-Charles De Gaulle et Paris-Orly

La compagnie aérienne cherche à mieux exploiter les deux aéroports parisiens. Roissy-CDG connait une réduction du nombre de vols moyen-courriers. Une fréquence quotidienne est supprimée vers Athènes, Bilbao, Dublin, Madrid, Munich, Pise, Prague, Sofia, Stuttgart, Toulouse et Vienne. Les villes de Billund, Bristol, Cologne, Ljubljana et Zagreb ne sont desservies plus qu’une fois par jour.

Depuis Orly, les vols à destination de Strasbourg et de Nantes sont aussi réduits à une fréquence quotidienne. Mais afin de densifier les rotations d’Orly, une fréquence quotidienne vers Istanbul, Casablanca et Rome est transférée de Roissy CDG à Paris-Orly. « Ainsi, sur le réseau de Paris-Orly, l’utilisation moyenne des avions s’améliore d’une heure par jour », précise le communiqué.

La saisonnalisation des vols des bases de province

En province, Air France souhaite mieux adapter son offre à la demande. Le trafic sur les bases de Marseille, Nice et Toulouse est saisonnalisé : certaines lignes connaissent une diminution de fréquence tandis que d’autres n’existent plus qu’en période de pointe, en juillet et en août.

Au départ de Marseille par exemple, le nombre de vols vers Brest, Tunis, Athènes et Istanbul est réduit tout au long de l’année. Les villes de Casablanca, Copenhague et Beyrouth ne sont desservies qu’en juillet et en août.
D’autres lignes sont purement supprimées. C’est le cas de Marseille-Hambourg, de Toulouse-Milan et de Toulouse-Vienne.

La croissance de l’offre maîtrisée

« Sur le long courrier, nous maîtrisons notre croissance tout en nous développant sur les marchés potentiels », selon de Juniac. La croissance est en effet ciblée sur les zones à fort potentiel : l’Afrique (+ 8,1%), l’Asie-Pacifique (+ 5,6%) et l’Amérique latine (+ 3,4%). Elle s’articule autour de l’ouverture de nouvelles lignes qui desservent Montevideo, Kuala Lampure et Minneapolis, et de l’augmentation des fréquences des vols à destination de Bangkok, Canton, Libreville, Abidjan et La Havane.

« Ces mesures seront décisives pour revenir à l’équilibre et retrouver le chemin des profits », a affirmé le président-directeur général d’Air France.
Elles font toutes parties du plan de transformation de l’entreprise, appelé Transform 2015, dont l’objectif est de retrouver la compétitivité par une baisse des coûts et une augmentation de la productivité.

Rejoignez "Allovoyages.fr - Le Magazine" sur Facebook, et recevez nos meilleurs articles sur votre fil d'actualité.