France

Les 15 petites villes les plus charmantes d’Occitanie

Par Elise Chevillard / Publié le 12.10.2022

Adossée aux Pyrénées et bordée par la Méditerranée, l’Occitanie s’étend de Toulouse à Perpignan en passant par Lourdes, Cahors et Uzès à travers de multiples visages et paysages. Ce qui les relie ces villes ? Plus de 300 jours de soleil par an, leur petit accent chantant et une douceur de vivre qui n’est pas un mythe. En voici 15, classées parmi les plus charmantes de la région.

La Cathédrale Saint-Théodorit à Uzès vue depuis le donjon du Duché d’Uzès

Pour recenser les villes incontournables à visiter, Allovoyages.fr a demandé à plus de 100 blogueurs, influenceurs, professionnels du tourisme et autres fins connaisseurs de la région Occitanie de citer les 5 communes les plus charmantes, selon leurs propres critères. Seules les communes à partir de 2.000 et jusqu’a 100 000 habitants étaient considérées, excluant ainsi les villes  de Toulouse, Nîmes, Montpellier et Perpignan. Et voici, par ordre alphabétique, les 15 villes qui ont recueilli le plus grand nombre de votes.

Albi (Tarn)

Photo Ville d’Albi

Toute de briques rouges vêtues qui lui donne un charme fou, Albi est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette cité épiscopale abrite deux monuments incontournables lors d’une visite : le palais épiscopal et la cathédrale Sainte-Cécile, la plus grande cathédrale de brique au monde, impose des allures de château fort, mais tout un tas de ruelles pittoresques et médiévales dans lesquelles il fait bon déambuler pour chercher un peu l’ombre. Suivant les heures, les lumières et les saisons, les couleurs de la ville oscillent entre le rose poudré du matin, l’orange soutenu des chaudes journées et devient rouge carmin quand le soleil finit de caresser les façades patinées. Ne manquez pas le musée Toulouse-Lautrec qui retrace la vie de ce  peintre né à Albi à travers ses œuvres les plus emblématiques.

Alès (Gard)

Située dans le Haut Gard, au pieds des montagnes, Alès est considérée comme la capitale des Cévennes. De son passée de cité minière, la ville en a gardé quelques traces encore visibles comme cette mine témoin qui permet de faire un voyage dans le temps et découvrir les restes de l’activité charbonnière du bassin minier d’Alès. Construit ur la butte de la Roque, ne manquez pas le fort Vauban et son jardin fleuris, et sa cathédrale, les maisons religieuses, rues secrètes et statues, qui ponctuent la ville. Porte d’entrée qui s’ouvre sur la nature sauvage des Cévennes, Alès est située à proximité de grands chemins de randonnées et d’échappées vertes.

Cahors (Lot)

©V.SEGUIN-OT Cahors-St Cirq Lapopie

Du haut de ses 900 ans, la cathédrale Saint-Etienne, aux allures de forteresse veille sur la ville depuis 700 ans mais aussi son marché. En 2018, ce dernier a été élu “Plus beau Marché de la Région Midi-Pyrénées” et participe chaque mercredi et samedi à la douceur de vivre de cette ville. Producteurs locaux de fruits et légumes du Quercy, fromagers…s’installent autour de la place Chapou, au pied de la cathédrale Saint-Etienne. Entourée par le Lot, la ville a eu un passée florissant qui s’illustre aujourd’hui par la présence du célèbre pont Valentré un ouvrage d’art fortifié à trois tours. Ne partez pas sans avoir trouvé le diable sur l’une des tours…

Carcassonne (Aude)

Cite-de-nuit-©Vincent-photographies-scaled.jpg

Faites un voyage en terre cathare en visitant la belle citadelle médiévale de Carcassonne, inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Erigée sur une colline au milieu des vignes, la ville, avec ses 52 tours et ses 3 km de rempart est visible à des kilomètres. Lors de votre passage, plongez-vous dans l’histoire millénaire de la Cité en pénétrant dans le château comtal. Mais Carcassonne est aussi une ville  ancrée dans le présent, qui se partage, qui vibre et sert d’écrin pour de beaux temps forts culturels comme la Feria de Carcassonne, le tournois de Chevalerie, le Festival international du film politique, et très prochainement « La Magie de Noël »  qui illumine la ville du 3 au 31 décembre !

Collioure (Pyrénées-Orientales)

Crédit photo Office de Tourisme

Envie de culture et de « slow life » ? Petit joyau de la côte Vermeille Collioure vous invite à venir goûter sa douceur de vivre, son climat méditerranéen et son soleil qui brille presque chaque jour de l’année. Niché à l’abri d’une crique, ce petit port catalan voit la rencontre entre les eaux de la méditerranée et les roches de la chaîne de montagnes des Pyrénées. En été, la lumière est intense. Le ciel est d’un bleu matisse, quand la méditerranée tire, elle, sur un bleu chagallien, et ces précisément cette lumière qui inspira de nombreux artistes dans les premières années du XXe siècle venus poser leur palette à Collioure. Parmi eux, Signac, Matisse, Derain, qui firent de la ville la cité du fauvisme.

Figeac (Lot)

Photo Elise Chevillard

Avec ses soleilhos, des galeries ouvertes situées au sommet des maisons qui servaient au séchage du linge, Figeac est une petite cité charmante qui sent bon le Sud, située au cœur de la vallée du Lot et du Célé.  Ici, chaque arcades et ogives racontent au fil des rues, l’âge d’or de la Renaissance. Transformé en musée Champollion « Les écritures du Monde », la maison natale de Jean François Champollion raconte la fabuleuse aventure de l’écriture et invite à voyager à travers les cultures du monde entier. Juste à côté, la Place des Ecritures se dévoile au bout d’une ruelle étroite. Elle abrite la célèbre reconstitution géante de la pierre de rosette.  Au sommet de la colline du Puy et depuis le parvis de l’église du même nom, vous avez ici un magnifique panorama sur les toits de la cité.

Lourdes (Hautes Pyrénées)

Crédit Photo : Elise Chevillard

Située au pied des majestueux sommets pyrénéens, Lourdes est le quatrième lieu de pèlerinage catholique au monde, et ce, depuis les apparitions de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous en 1858. Croyant ou non, vous ne serez pas insensible à l’atmosphère qui se dégage du sanctuaire Notre-dame de Lourdes, de la grotte des apparitions et de sa basilique souterraine. Loin, cependant, de l’image bigote qui lui colle à la peau, la cité mariale se dévoile aussi autrement et notamment depuis son château-fort. Surplombant la cité du haut de son piton rocheux, il abrite un joli musée sur l’histoire et les cultures des Pyrénées, mais aussi la plus belle vue sur Lourdes et les Pyrénées. Midi sonne ! L’heure de faire un détour aux Halles qui ne passe pas inaperçue avec son architecture type Baltard. On remplit ici son panier de produits du terroir, avec du fromage de brebis, du magret séché, du porc noir de Bigorre du miel et du vin de Madiran.

Millau (Aveyron)

Il n’y a pas que son viaduc qui est célèbre à Millau, mais aussi sa ville riche de plus de 2000 ans d’histoire. À 10h, prenez un café gourmand sur le marché des producteurs fermés pour vous imprégner de toute l’agitation de la ville. À 12h, prenez de la hauteur au sommet de son beffroi et de ses 42 mètres pour apercevoir le viaduc. A 14h, partez à la rencontre des nombreux artisans de Millau qui travaillent la peau d’agneau notamment pour en faire des gants de luxe. Située au cœur d’un Parc Naturel Régional et au pied du Larzac, la ville de Millau peut se vanter d’avoir la nature à ses portes, immédiatement accessible. À 10 minutes, les berges du Tarn invitent à la balade ou à la baignade.

Mirepoix (Ariège)

Petite cité charmante et très coloré dans le Pays des Pyrénées Cathares, à mi-distance entre Carcassonne et Foix, Mirepois s’est construite autour de sa belle place médiévale ou siège sa bastide. Il faut passer la porte d’Aval pour pénétrer dans la ville et découvrir l’une des plus longues rues couvertes du pays. Arrêtez-vous au numéro 6, pour admirer “La Maison des Consuls”  et ses pièces de bois sculptées, des têtes et personnages caractéristiques de l’imagerie médiévale toujours aussi belles depuis des siècles. C’est aussi une ville qui inspire et attire de nombreux créateurs et artistes Outre son patrimoine historique et architectural, Mirepoix propose une offre culturelle riche avec notamment son célèbre festival de marionnettes de la cité qui a lieu chaque été.

Narbonne (Aude)

Ville de Narbonne / Bernard Delmas.

Située au cœur du Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée, entre étangs, lagunes, vignes, pinèdes et marais-salants, Narbonne regorge de nombreux atouts : taille humaine, ville patrimoniale, entre mer et campagne, du soleil presque toute l’année…Il suffit de s’y rendre pour être conquis par son centre, son Pont des Marchands, Palais-Musée des Archevêques et son jardin, le canal de la Robine (classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO), le Musée Narbo Via, La Via Domitia (ancienne voie romaine).. Autant d’excuses pour venir voir Narbonne. Sans compter la nature qui tout autour d’elle est préservée, comme le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise situé au bord de la Méditerranée.

Pézenas (Hérault)

Si le centre-ville de Pézenas est si bien conservé, c’est qu’il a été l’un des premiers en France à être protégée en tant que région historique. Cachées dans ses rues étroites, de grandes maisons du XVI, XVII et XVIIIe siècle comme: “Hôtel Jacques Cœur”, “Hôtel Carion de Nizas” et “Hôtel de Lacoste”, témoignent de son passé prospère. Ouvrez bien l’œil pour admirer les balcons en fer forgé et les beaux escaliers en pierre ainsi que les nombreux détails en pierre aux portes et fenêtres. On dit d’elle que c’est la « ville de Molière », car ce dernier y séjournait régulièrement lors des nombreuses tournées et voyages en province. Légende ou fait historique, on peut encore voir le fauteuil dans lequel il s’asseyait, chez le barbier Gély d’où il écoutait le bon peuple, le château de la Grange des près où l’accueillit le Prince de Conti.

Rodez (Aveyron)

Taillée dans la pierre, le grès ocre et la lauze bleutée, Rodez est une ville de contrastes et qui se mérite car figurez-vous que ça grimpe pour arriver dans son centre-ville. Ce qui lui doit d’ailleurs son surnom de « piton » par les Ruthénois. Située dans l’Aveyron, la ville flirte avec la nature qui l’entoure, les vallons du Rouergue d’un côté, les collines du Ségala de l’autre, mais aussi les plateaux secs des Causses. Promenez-vous le long des berges de l’Aveyron aménagée et perdez-vous dans ses ruelles piétonnes avant de vous poser sur l’un de ces petites places. Depuis 2014, Rodez accueille le musée Pierre Soulages où sont rassemblées les œuvres les plus connues de cet enfant du pays, maître de l’outrenoir pour qui le noir prend 36 nuances.

Sète (Hérault)

Photo : Elise Chevillard

La ville de Sète est posée entre la Méditerranée et l’étang de Thau. Elle fut chère à Agnès Varda et inspira aussi chanteurs et poètes tels que Paul Valéry ou Georges Brassens. Toute l’année, on vit ici au rythme des joutes, de l’eau et de la pêche sous le regard protecteur du mont Saint-Clair. Rempli de voiliers, de chalutiers, de vieux gréments en été, son port de pêche retrouve l’hiver l’intimité des jours plus courts. Les casiers de pêche, eux, ne désertent jamais les lieux, car Sète est unanimement considérée comme le premier port de pêche en Méditerranée.

Uzès (Gard)

©Destination-Pays-d-Uzes-Pont-du-Gard_Aurelio-RODRIGUEZ_Place-aux-herbes-ville-d-art-et-d-histoire-Gard1-2-scaled.jpg

Situé entre Nîmes et les contreforts cévenols, dominant la vallée de l’Eure, entre ville et campagne, Uzès est une jolie cité ducale et toscane. Chaque mercredi, la place aux Herbes s’anime dès l’aube depuis plus de 20 ans. Poissonniers, maraîchers bio ou traditionnels, fromagers cévenols, bouchers, volaillers, apiculteurs, vignerons, et même ostréiculteur de Thau… Tout est local ici, et les producteurs essentiellement Gardois !  Car à Uzès on mange bien et ce n’est pas pour rien que la ville d’Uzès fait une nouvelle fois partie de la famille des étoilés du Guide Vert MICHELIN.

Villeneuve-lès-Avignon (Gard)

Située en face d’Avignon, sur l’autre rive du Rhône Villeneuve-lès-Avignon n’a rien à envier à sa plus célèbre voisine. Gravissez les remparts monumentaux de cette ville d’art et d’Histoire -par 2 imposantes tours jumelles-, qui défia autrefois la cité des Papes. C’est d’ailleurs d’ici que vous aurez la plus belle vue sur le palais des Papes mais aussi sur le mont Ventoux et les Alpilles. Puis déambulez dans le centre-ville pittoresque  pour contempler les somptueux hôtels particuliers et aux détours des charmantes ruelles pavées poussez les portes des nombreuses échoppes tenues par les artisans d’art, échappez-vous dans son incroyables jardins à l’italienne bien abrités dans le fort saint André.