France

La vallée du Célé en 6 villages incontournables

Par Elise Chevillard / Publié le 01.12.2022

Il est l’affluent en rive droite du Lot, le Célé plus intime et confidentiel que son grand frère le Lot prend sa source dans les contreforts du Massif central à 715 mètres d’altitude. Il ondule paisiblement sur une centaine de kilomètre avant de se jeter dans le Lot à Bouziès. Sur ses rives ombragées, 6 charmants villages coulent ici des jours heureux.

Marcilhac-sur-Célé, Photo Elise Chevillard

Lorsque les arbres ont perdu leur feuillage, le paysage change de visage et des points de vue insoupçonnées apparaissaient alors. Et si c’était le moment de vous balader, loin des foules, sous le soleil d’hiver dans les charmants villages de la vallée du Célé. Si beaucoup de fenêtres sont fermées, les villages n’en sont pas moins authentiques et invitent à un voyage au temps suspendu. Ici, la pierre dialogue avec l’eau, entre falaises vertigineuses, châteaux hardis et maisons troglodytes. Il y a Espagnac-Sainte-Eulalie et son prieuré, Marcilhac-sur-Célé et son abbaye ou encore le château des Anglais à Brengues, et sans oublier le musée de l’insolite installé à Cabrerets.

Espagnac-Sainte-Eulalie

@Flikr, Phillip Capper Abbey, Espagnac Ste Eulalie, Cere Valley, Lot, France

Notre premier arrêt sera pour le joli village en pierre d’Espagnac-Sainte-Eulalie, qui se niche en bord du Célé. Une petite poignée de maisons se sont regroupées et blotties autour de son ancien prieuré du Val Paradis  pour garder la chaleur pendant les longs mois d’hiver. Cette abbaye discrète a été fondée au XIIe siècle et mérite la visite. Flâner dans les ruelles est un voyage en soi et vous risquez de croiser des pèlerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Vous pouvez poursuivre votre balade sur le Causse à la découverte des Caselles, des constructions en pierres sèches édifiées par les bergers.

Saint-Sulpice

Quelques kilomètres plus loin, arrêtons-nous à Saint-Sulpice. Ce petit village en balcon qui ne côtoie pas la rivière surprend par ses habitats semi-troglodytes. Certains sont encore habités et peuvent se visiter. Encastrées au milieu des anciennes fortifications du château, on trouve des maisons, l’église et des jardins. Pour les rejoindre, il faut monter par les rues escarpées. À l’heure où le soleil décline, et avant que la vallée ne plonge dans la nuit, voici un spot pour profiter du spectacle. Il faut se rendre sur les hauteurs du village, pour profiter d’un point de vue sur la vallée mais aussi les maisons troglodytes.

Marcilhac-sur-Célé

Marcilhac-sur-Célé, Photo Elise Chevillard

Direction ensuite  Marcilhac-sur-Célé, un petit bourg paisible traversé par le Célé et protégé par de hautes falaises blanches. Le village cache au beau milieu de ses maisons une ancienne abbaye bénédictine fortifiée qui a conservé une austère beauté. Venez découvrir sa haute tour carrée, ses imposants chapiteaux romans et les remparts de l’abbaye Saint-Pierre de Marcilhac. Les jours de marché, le village s’anime et les producteurs de la région se donnent rendez-vous pour vendre leurs fromages, légumes et autres gourmandises.

Sauliac-sur-Célé

Sauliac-sur-Célé, @Flikr

109 âmes vivent à l’année dans ce paisible petit village seulement troublé par le passage des pèlerins qui empruntent le GR 651 , une variante du Chemin de Saint-Jacques par la vallée du Célé. Ici, les maisons accrochées au rocher ressemblent à des essaims d’abeilles. Lors de votre passage, ne manquez pas l’écomusée de Cuzals, qui met en valeur depuis près de 50 ans l’histoire rurale et agricole du Lot à travers des reconstitutions d’habitats et des animations en plein air ! Vous y découvrirez notamment les reconstitutions d’une chaumière du XVIIe et XVIIIe siècle et d’une ferme quercynoise du début du XXe siècle.

Brengues

Continuez votre route et faites une pause pour admirer le point de vue sur la vallée du Célé depuis le charmant village de Brengues. Dans ce petit bourg, le mot patrimoine prend tout son sens quand on contemple son château des Anglais. À partir de l’église de Brengues, suivez le sentier des falaises ou “sentier des Anglais”. Sur le chemin, levez les yeux pour admirer le « Château des Anglais « , qui donna son nom à la balade. Brengues compte parmi ses curiosités architecturales un moulin de 1710, un pont daté de 1850 dominé par le rocher du « Mas de Greil » et des vestiges gaulois.

Cabrerets

 

 

@Flikr, Patrick Nouhailler Cabrerets

Niché au creux de la falaise de Rochecourbe, le village de Cabrerets est traversé par « La via podensis de Saint-Jacques de Compostelle ». Il est la dernière étape juste avant la confluence du Lot. Sa particularité ? Avoir été construit sur les deux rives du Célé. À l’automne, sa cascade qui jaillit de la falaise, le rend encore plus beau. Accrochées à la falaise, à l’aplomb d’une corniche, les ruines d’un château troglodyte attestent de l’occupation anglaise pendant la guerre de Cent Ans. Autres curiosités à voir : les maisons troglodytes et les célèbres grottes du Pech Merle où l’homme y a tracé son destin sur la roche.