Magazine

Les 10 marchés les plus charmants en Occitanie

Par Elise Chevillard / Publié le 11.09.2020

Ils sont chantants, colorés, et sentent bon le terroir, lieux de vie et de rencontres, les marchés célèbrent aussi bien la gastronomie que les petits producteurs. Ils sont l’âme de la région et l’occasion de découvrir l’Occitanie à travers ses spécialités et ses savoir-faire. Petit tour et détour dans 10 marchés occitans, du Gers à la Lozère en passant par l’Aude et le Lot. Venez, c’est jour de marché !

Marche-villefranche©Jérome Morel

Rien de mieux que de flâner dans un marché pour s’enquérir des dernières nouvelles pour les locaux, et prendre  le pouls de la ville pour les touristes. Ils se tiennent toute l’année, sous une halle ou sous des tentes bigarrées, à l’ombre des arcades ou bien des platanes. Les étales mettent l’eau à la bouche : fruits gorgés de soleil, légumes encore terreux, pâtisseries locales, olives aux senteurs méditerranéennes, poissons frais, spécialités de charcutaille, mais aussi vêtements, camelots, artisanat et colporteurs. On vient remplir ici son panier, ou on succombe aux odeurs alléchantes qui s’échappent des grosses marmites, ou barbecues improvisés. Ici, on prend le temps de flâner, de regarder, de sentir et de goûter.

Revel, dans la Haute-Garonne

Le marché de Revel, ©Haute-Garonne Tourisme

Au pied de la Montagne Noire, entre le Tarn, la Haute-Garonne et l’Aude, Revel regorge de belles curiosités architecturales à ne pas louper pendant votre séjour, comme la place Philippe VI de Valois (classée Patrimoine national depuis 2007) et la Halle aux piliers de bois et surmontée d’un majestueux beffroi. C’est justement sous cette dernière et tout autour que se tient son marché chaque samedi matin depuis plus de 600 ans. Ici, on vient humer l’ambiance des marchés d’antan et on prend le temps d’acheter de très bons produits locaux et de saisons. Plus de 300 producteurs de la région sont présents et appâtent le chalands à coup de “Regardez mes belles tomates, ce sont les plus belles!” Avant de partir, montez au sommet du beffroi de la Halle, pour une vision à 360°C sur la ville.

Caussade en Quercy, dans le Tarn et Garonne 

©Marché de Caussade

Chaque lundi matin, la paisible commune de Caussade s’anime avec son marché qui se tient dans le centre ville  à partir de 8h. Ils sont une quinzaine de producteurs à déballer des spécialités locales, des produits frais, des fruits et des légumes, des fleurs, des volailles et des plats cuisinés. Sur leurs étales, on découvre toutes les saveurs à la fois du Quercy, du Rouergue et de l’Albigeois. Le plus dur consiste à faire son choix parmi les fromages (qu’ils soient de chèvre ou de vache), les vins, les fruits et légumes locaux en agriculture raisonnée, bio et du coin (le Tarn et Garonne est un des plus grands producteurs) , les jus de fruits artisanaux et les charcuteries à l’ancienne. Ensuite, de mi-novembre à mi-mars, a lieu à l’Espace Bonnaïs un marché au gras et à la truffe où le safran, la volaille, les oies et les canards gras rivalisent entre eux à qui sera le plus gourmand.

Perpignan, place de la République, dans les Pyrénées-Orientales

©Marché de la Place de la République, Perpignan

Tous les samedis, le marché de la place de la République propose des produits locaux  sur l’une des places les plus jolies dans le cœur du centre historique de Perpignan. Ici, on se hèle en français, en catalan, mais aussi en espagnol; comme une invitation au voyage. En plus d’un large choix de beaux fruits et légumes bio des jardins environnants, on trouve du pain, du fromage mais aussi des produits du terroir ou des plats cuisinés à emporter par exemple pour pique-niquer sur les plages sauvages et naturelles de Torreilles, ou les gorges des Gouleyrous à Tautavel. A deux pas, se trouve la rue Paratilla, où les odeurs, saveurs et couleurs de la Méditerranée s’affichent sur les étals des petits commerces de bouche qui la jalonnent. Épiceries catalanes, poissonneries, primeurs, magasins de jambon, bars et petits restaurants typiques en font une des rues les plus populaires de Perpignan.

Langogne, en Lozère

©LangogneTourisme

Carrefour entre l’Auvergne et la Méditerranée, Langogne est une petite commune lozérienne au riche passé et au patrimoine bien conservé que vous pourrez découvrir en flânant dans les ruelles de sa vieille ville. Cette dernière a gardé son aspect moyenâgeux avec ses tours. Elle est aussi depuis toujours commerçante, comme le démontre sa Halle du 18ème siècle. C’est sous cette dernière que viennent s’installer les exposants, chaque samedi matin, et le mardi matin en été. Ce marché traditionnel s’étend aussi sur les boulevards qui encerclent la vieille ville. Sur les étals, on trouve des vêtements, mais aussi et surtout des produits de saison et du terroir que l’on déguste sur place ou que l’on ramène dans son panier. Miel, fromage, charcuterie, blettes, carottes, céleris, mandarines, clémentines, bananes, poires, kakis…Le choix ne manque pas ! Sur place, on succombe à un aligot préparé sous nos yeux, dans une énorme marmite. 

Lavaur, dans le Tarn

Accessible facilement depuis Toulouse en train, Lavaur est une petite cité tranquille, capitale du Pays de Cocagne qui s’anime tous les samedis avec son grand marché. C’est l’un des plus grands de la région et on y vient de loin. Vous découvrirez dans ses allées, tout ce que le Tarn  produit de meilleur : charcuterie, fromage, produits de la ferme, fruits et légumes de saison, pains et pâtisseries, mais aussi, chapellerie, vêtements et accessoires, chaussures, quincaillerie, friperie, bouquinistes et divers camelots. Pour circuler, il faut savoir parfois jouer des coudes pour remplir son panier et connaître quelques brides de langue d’oc pour se faire entendre. Tout autour, vous trouverez un peu de fraîcheur et de calme dans les ruelles médiévales de la vieille-ville. Ne loupez pas la Cathédrale gothique Saint-Alain,  la Tour des Rondes, le jardin de l’évêché et les rives de l’Agout  pour une promenade bucolique et digestive.

Villefranche de Rouergue, dans l’Aveyron 

©OT Ouest Aveyron et Dominique Viet

Remarquablement bien achalandé, le marché de Villefranche de Rouergue est l’un des plus pittoresques et importants marchés du Sud de la France. Depuis près de 800 ans, il rythme la vie de la ville le temps d’une matinée chaque jeudi. Les étals multicolores sont alignés sur les pavés de la place centrale, au pied de l’imposante collégiale qui domine la place et sous les fenêtres des belles demeures historiques qui ceinturent ce lieu de convergence. Le marché s’étend  aussi le long des allées, et gagne par les rues adjacentes sous les belles arcades. Plus de 250 exposants s’y donnent rendez-vous pendant la saison estivale. Ici des fruits et des légumes, là des volailles, du friton de pays, plus loin des farcous qui cuisent, et des gâteaux à la broche qui rivalisent avec des fouaces. On trouve aussi des vêtements, des tissus et des nappes.

Uzès, dans le Gard 

©Ville Uzès, photo Aurelio Rodriguez

Situé entre Nîmes et les contreforts cévennols, entre ville et campagne,Uzès s’anime dès l’aube depuis plus de 20 ans. C’est mercredi matin, c’est jour de marché ! Poissonniers, maraîchers bio ou traditionnels, fromagers cevenols, bouchers, volaillers, apiculteurs, vignerons et même ostréiculteur de Thau… Tout est local ici, et les producteurs essentiellement Gardois ! Les stands sont installés sur la place aux Herbes, autour de la fontaine emblématique pour accueillir les chalands. Sur les étals : œufs frais bio qui côtoient les truites encore dans leur bassin,  lait de vache frais en bouteille,  madeleines maison et  plantes médicinales…Le samedi, le marché s’étend dans les rues environnantes et triple sa surface avec de nouveaux produits comme les vêtements, les fleurs… Après le marché, on partira à la découverte de cette jolie cité ducale.

Le marché de Prayssac, dans le Lot 

©OT Prayssac

Élu en 2019 « Plus beau Marché de la Région Midi-Pyrénées » dans le cadre de l’opération de TF1 , le marché de Prayssac est 100 % alimentaire. Il met en avant le bio et les produits locaux. et s’installe chaque vendredi matin, tout autour de l’église Saint-Barthélémy, mais aussi dans ses rues voisines.  On y vient de toute la vallée du Lot pour s’approvisionner.  Sur les étals, des fruits et des légumes, de la viande (volaille, canards, etc …) des œufs,  des fromages de la région, des plats cuisinés, des plants de légumes, des fleurs, des poissons mais aussi du miel et des plantes aromatiques…De quoi préparer un bon repas ! Le plus de ce marché ? C’est son incroyable diversité. Aux terrasses des cafés du boulevard de la Paix, à l’ombre des platanes, les conversations vont bon train.

Cahors, dans le Lot

Produits marché de Cahors72©V.SEGUIN-OT Cahors-St Cirq Lapopie

Élu lui aussi “Plus beau Marché de la Région Midi-Pyrénées” en 2018, le marché de Cahors  s’installe chaque mercredi et samedi matin autour de la place Chapou, au pied de la cathédrale Saint-Etienne. Du haut de ses 900 ans, la cathédrale Saint-Etienne, classée UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle  lui sert d’écrin majestueux depuis 700 ans. Ce marché authentique réunit des producteurs locaux de fruits et légumes du Quercy, mais aussi de fromages.  Au choix, chèvres de Rocamadour, cantals et salers à tomber. Sans oublier d’autres gourmandises signatures de son terroir : melons, canard, foie gras, vins de Cahors, saucisses sèches, aligot, melsat….. Les autres jours, à quelques pas de là, la Halle du 19ème siècle, récemment rénovée, offre le spectacle permanent de la gastronomie lotoise.

Samatan, dans le Gers

 Office de Tourisme du Savès

©Office de Tourisme du Savès

Situé entre Toulouse et Auch, la capitale mondiale du foie gras, j’ai nommé Samatan attire les amateurs de canard tous les lundi matins.Des quatre coins du Gers, les producteurs viennent présenter et vendre leurs meilleurs produits directement au consommateur. On trouvera des foies gras d’oies et de canards, des carcasses qui donneront de délicieux confits, magrets, aiguillettes, et gésiers. C’est le plus grand marché au gras de la France avec 2 tonnes de foie gras vendus pendant la haute saison (novembre & décembre). Mais Samatan est aussi reconnu pour ses autres marchés. Le marché de plein vent à partir de 9h, le marché à la volaille vivante à partir de 10h30, le marché des producteurs à partir de 9h (200 commerçants non sédentaires présents chaque lundi de l’année et 80 commerçants et artisans locaux.)

Mais aussi ….

©ODT de Mèze

C’est jour de marché aussi à Montbrun-Bocage, dans la Haute-Garonne, et à Mirepoix, en Ariège, le lundi matin, sur une place de bastide médiévale typique de la région.  A Sète dans l’Aude, et à Sommières dans le Gard,  les marchés méritent le détour. A Carcassonne, le marché emplit la jolie place Carnot. A Lalbenque, place à la truffe, la spécialité régionale dans le Lot. A Mèze, il se tient tous les jeudi et dimanche matins, sur l’esplanade et sur la place de la mairie. Et à Montpellier, dans l’Hérault, le marché des Arceaux fait battre le cœur de la ville au pied des arcades de l’aqueduc datant de 1765.