Magazine

La côte Vermeille : un balcon sur la Méditerranée

Par Elise Chevillard / Publié le 13.05.2019

Entre mer et montagnes, rivages et forêts ; entre herbes hautes et rochers découpés, la côte Vermeille se découvre par son Sentier du Littoral, d’Argelès-sur-Mer à Cerbère en passant par Collioure. 32 kilomètres de côtes qui se dessinent en criques et en anses, à la fois sauvages et secrètes, mais aussi de longues plages, des ports de pêche, des vignobles à flanc de coteau et des villes fortifiées. 32 kilomètres, pour observer la faune et la flore endémiques de cette côte de contraste. 32 kilomètres, au bonheur des randonneurs pendant les “ailes de saison”.

©Elise Chevillard

©Elise Chevillard

Le matin à la montagne, le soir à la plage. Les Pyrénées-Orientales peuvent se vanter d’être le seul département où la mer et la terre se rejoignent, formant ainsi une île, le massif des Albères, d’une superficie de 500 hectares. A Argelès-sur-Mer, commence la côte Rocheuse qui se prolonge jusqu’à Cerbère (frontière avec l’Espagne). C’est ici, que les derniers contreforts des Pyrénées viennent se coucher dans la grande bleue imperturbable. Se succèdent alors, une grande diversité paysagère ; des sites naturels (la Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls, la Réserve Naturelle du Mas Larrieu) et historiques ( Site de Paulilles, Fortifications…), mais aussi des vignobles; des caps; des anses; des falaises abruptes et escarpées et des larges plaines avec toujours en toile de fond, les Albères. La plus belle façon de découvrir cette côte, c’est d’emprunter les itinéraires à pieds et de longer la mer, mais on peut aussi choisir le vélo, sans oublier les nombreuses activités sous-marines autour de la plongée et du snorkeling.

©ADT sentier du littoral

©ADT Sentier du littoral

Inauguré en 2005, le Sentier du Littoral permet de mettre en valeur le patrimoine naturel et historique du littoral des Pyrénées-Orientales. En 16 étapes, le randonneur passe notamment par la plage du Racou, les villes de Collioure, Port Vendres, mais aussi le Cap Béar, le site de l’Anse de Paulilles et Cerbères … Praticable par tous, ne présentant jamais de forts dénivelés, ce chemin offre des panoramas magnifiques. On y vient toute l’année, mais pendant les “ailes de saison”, ce département prend un charme tout autre et plus intimiste. C’est à ce moment là, que l’on prend le temps d’observer toute la richesse végétale mouillée par les embruns et séchée par une puissante tramontane, que l’on découvrira seul ou accompagné d’un guide. Au fil des saisons, le spectacle est différent. Durant le joli moi de mai, le sable est fleuri, le liseron typique du Roussillon parsème les bas côtés du sentier, ainsi que l’œillet, une espèce endémique de Catalogne. En automne, les vignes se teintent d’orange et de jaune. En janvier et février, le vent de la tramontane a pris toute la force du Mistral, et forge le caractère des catalans. En été, la lumière est intense. Le ciel est d’un bleu matisse, quand la méditerranée tire, elle, sur un bleu chagallien.

©Elise ChevillardOMT-ARGELES-PORT©Elise Chevillardle_racou-®omt_argelessurmer©Elise Chevillard©Elise Chevillard©Elise Chevillard©Elise Chevillard©Elise Chevillard©Elise Chevillard, Massif des Albères©Elise Chevillard©Elise Chevillard©Elise Chevillard©ADT sentier du littoral B.Bantegny©Elise Chevillard©ADT sentier du littoral©ADT sentier du littoral©ADT sentier du littoral©ADT sentier du littoral©ADT sentier du littoral©Elise Chevillard, Collioure©Elise Chevillard, Collioure©Elise Chevillard, Collioure©Elise Chevillard, Collioure©ADT sentier du littoral B.Bantegny©Elise Chevillard, Collioure©ADT sentier du littoral B.Bantegnysentier du littoral crique BBantegny

 

Un grand merci à l’agence de Développement Touristique des Pyrénées-Orientales et à tous ses partenaires.