Magazine

Expo Paris: 12 expositions à ne pas rater – Hiver 2019/2020

Par La rédaction / Publié le 07.11.2019

L”hiver sera froid à Paris, nous dit-on ! Le temps parfait pour se réchauffer dans les nombreux lieux d’exposition de la capitale. Pour vous, Allovoyages.fr a sélectionné la crème des expositions de la capitale. Que vous soyez amateur de photographies, de sculptures, des grands maîtres de la peinture ou bien fan de cinéma,  découvrez les expositions incontournables de cette saison. Alors à vos agendas !

Francis Bacon Triptych inspired by T.S Eliot’s poem, Sweeney Agoniste, 1967 Huile et pastel sur toile, 198 x 147 cm Hirshhorn Museum and Sculpture Garden – Smithsonian Institution, Washington © The Estate of Francis Bacon /All rights reserved / Adagp, Paris and DACS, London 2019 Photography by Cathy Carver. Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Smithsonian Institution

Vous cherchez un hôtel à côté d’un musée parisien ? Découvrez avec Allovoyages.fr les plus beaux hôtels aux meilleurs prix !

Charlotte Perriand, à la Fondation Louis Vuitton

Femme engagée et libre, précurseur de notre époque, Charlotte Perriand est à l’honneur à la Fondation Louis Vuitton. Mais qui est-elle ? C’est une pionnière en matière de design, une architecte connue entre autres pour ses meubles-rangements, ses murs-rideaux ou encore ses tables extensibles. La reine du minimalisme dirait-on aujourd’hui. Grace à un parcours chronologique, on découvre la démarche artistique de cette artiste qui marqua le design et qui a contribué à définir un nouvel art de vivre.

Du 2 octobre 2019 au 24 février 2020.

Trois expositions, au Jeu de Paume

Reclining Nude on Couch 1978 Peter Hujar Tirage gélatino-argentique, The Morgan Library & Museum, achat en 2013 grâce au Charina Endowment Fund © Peter Hujar Archive, LLC, courtesy Pace/MacGill Gallery, New York and Fraenkel Gallery, San Francisco

Peter Hujar, Zineb Sedira,Daisuke Kosugi, deux hommes, une femme. 3 artistes que rien ne prédestinait à ce qu’ils se  rencontrent, si ce n’est entre les murs du Jeu de Paume qui consacre à chacun une exposition. Le premier, photographie la ville de New York et les bouleversement sociétales de cette fin du XXe siècle. La deuxième se penche sur l’histoire postcoloniale à travers des vidéos, des films et des photos. Enfin, le troisième par le biais de films semi-autobiographiques et de la sculpture, met au point des scénarios qui interrogent  la liberté personnelle et les systèmes.

Jusqu’au 19 janvier 2020

Tolkien – Voyage en Terre du Milieu, à la Bibliothèque nationale de France

La BNF dédie cet automne une immense exposition  à l’écrivain et philologue britannique J.R.R. Tolkien. Si on ne présente plus le Seigneur des anneaux et Le Hobbit et ses différentes adaptations au cinéma, l’exposition est l’occasion d’explorer une autre partie de son travail et de son univers fantasy. Manuscrits rares, croquis originaux de l’auteur, mais aussi 4 tapisseries récemment tissées d’après des aquarelles de Tolkien par la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson sont à découvrir en avant-première !

Rendez-vous jusqu’au 16 février 2020.

Francis Bacon-En toutes Lettres, au Centre Pompidou

La nouvelle exposition du Centre Pompidou consacrée au peintre Francis Bacon a choisi d’aborder son oeuvre sous un angle original : la littérature et l’influence de celle-ci sur ses peintures. Elle met en relation des ouvrages extraits de la bibliothèque de Bacon, qui se composait de plus de 1000 titres,  avec les peintures qu’il a produites de 1971 à 1992. Six salles de lectures diffusent des extraits de textes du philosophe Nietzsche aux tragédies d’Eschyle. Près de soixante-dix œuvres dont douze triptyques nous montrent des corps qui se tordent, souffrent, des corps disproportionnés et qui parfois s’évanouissent sans être aboutis.

Jusqu’au 20 janvier au Centre Pompidou

Vampire, à la Cinémathèque

Tremblez à la Cinémathèque avec cette nouvelle exposition dédiée aux vampires célèbres.  En cette fin d’année, c’est l’occasion de revoir des grands classiques du cinéma qui mettent en scène cette créature terrifiante qui peut s’avérer parfois belle, élégante et même sexy. De F. W. Murnau à  Twillight, en passant par Francis Ford Coppola, Tim Burton et la série True Blood, l’exposition tente de dresser le portrait de ce monstre aux dents blanches au cinéma mais aussi dans la peinture et l’art en général avec Niki de Saint-Phalle, Andy Warhol et Francisco de Goya.

Jusqu’au 10 janvier à la Cinémathèque française

Pour découvrir toute l’agenda cinéphile à Paris, rendez-vous sur Cinemaparis.fr

Les grands maîtres naïfs, au Musée Maillol

Henri Rousseau dit le Douanier Rousseau Deux Lions à l'affût dans la jungle 1909-1910 Huile sur toile 84,5 x 119,8 cm Collection particulière. Photo : Archives de l’Hôtel des Ventes de Monte-Carlo

Henri Rousseau dit le Douanier Rousseau Deux Lions à l’affût dans la jungle 1909-1910 Huile sur toile 84,5 x 119,8 cm Collection particulière. Photo : Archives de l’Hôtel des Ventes de Monte-Carlo

Le Musée Maillol consacre une exposition aux grands maîtres de l’art naïf, tous réunis pour la première fois. Il y a Bauchant, Bombois, Desnos, Ève, Louis, Rimbert, Peyronnet, Vivin, sans oublier Rousseau. Les peintres naïfs s’attachent à représenter leur environnement quotidien avec une naïveté toujours assumée et montrée sous son plus beau profil comme le ferait un enfant. De la douceur des paysages marins de Dominique Peyronnet , on passe aux nues de Camille bombas et aux bouquets qui sortent du cadre de Séraphine Louis pour plonger dans les forêts tropicales  et les paysages exotiques de Rousseau.

Jusqu’au 19 janvier 2020, au Musée Maillol

Pierre Soulages, au musée du Louvre 

Le musée du Louvre propose une rétrospective autour de l’immense carrière de Pierre Soulages à l’occasion de ses 100 ans. Maître de l’outrenoir qui met de la lumière dans le noir profond, et pour qui le noir prend 36 nuances, cet artiste aveyronnais a fait venir pour l’événement ses œuvres des plus grands musées français et étrangers. Elles seront exposées dans une salle toute trouvée, celle des Primitifs italiens. Petit rappel, depuis 2014, sa ville natale, Rodez accueille le musée Pierre Soulages où sont rassemblées les œuvres les plus connues de l’artiste.

Du 11 décembre 2019 au 9 mars 2020

Toulouse-Lautrec ou le Gréco ?  Au Grand Palais

Picture Credit Charlotte Graham for Harewood House Trust Pictures Shows

Le Grand Palais consacre une grande rétrospective à Henri de Toulouse-Lautrec du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020 ainsi qu’une exposition sur l’artiste crétois Domenico Theotokopoulos, connu sous le nom de El Greco, fondateur de l’Ecole espagnole du XVIe siècle, du 14 octobre 2019 au 10 février 2020. Paris Canaille ou Espagne du Siècle d’Or? Nuits parisiennes ou bien piétée chrétienne ?  Personnages de cirque, danseuses de cabaret ou Christ gisant ? Monde des vivants ou monde des morts ? A vous de faire un choix…ou pas !

Léonard de Vinci, au musée du Louvre

C’est sûrement l’exposition la plus attendue de cette fin 2019 : un hommage au génie florentin à l’occasion des 500 ans de sa mort. Le peintre ne peignit pas que la Joconde ! Réunissant en son sein, plusieurs tableaux du maître ( dont les 5 les plus importants du monde), comme des dessins, des manuscrits, des sculptures,  le Louvre entend montrer les différentes facettes de l’artiste.

Jusqu’au 24 février 2020.

Barbara Hepworth, au Musée Rodin

Le musée Rodin, en collaboration avec la Tate, présente pour la première fois une exposition monographique de Barbara Hepworth, figure méconnue en France pourtant majeure de la sculpture britannique du XXe siècle. Cette femme révolutionna la sculpture et fit émerger une nouvelle sensibilité esthétique à travers des œuvres abstraites, empreintes d’une vision parfois naïve du monde. L’animal et le végétal sont ses deux grandes sources d’inspiration. Des archives inédites complètent le parcours ainsi que l’évocation de son atelier pour mieux s’y projeter.

Jusqu’au 22 mars 

Degas à l’Opéra, au musée d’Orsay

Edgar Degas (1834-1917)Danseuses montant un escalier,1877Huile sur toile, 39x 89,5cmParis, musée d’Orsay, RF 1979Photo © Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

À partir de 1860, le peintre Edgar Degas s’invite dans le foyer du Palais Garnier armé de ses crayons. Il remplira des centaines de carnets de petits rats, de tutus, de musiciens, de spectateurs, de moments intimes, autant d’instants qu’il captent sur le vif entre deux répétitions. Ce lieu devient sa  “chambre à lui” comme il aimait le dire, entre les années 1860 et 1900. A travers l’oeuvre de cet artiste, c’est aussi le portrait de l’Opéra de Paris au XIXe siècle qui est ainsi tiré.

 Du 24 septembre 2019 au 19 janvier 2020

L’avenue des étoiles à Bercy Village

Les fans de Star Wars n’ont qu’à bien se tenir ! Une exposition hors les murs est organisée sur les murs de Bercy Village autour de cette saga iconique.  L’artiste parisien Laurent Pons expose une sélection d’une trentaine de ses œuvres. Il s’est amusé à retoucher ses clichés de la capitale en y incrustant à l’aide de Photoshop les vaisseaux futuristes de la première trilogie, des modèles et des maquettes, ainsi que d’autres personnages légendaires. Basculerez-vous du coté obscure de la force ?

Du 20 septembre au 20 janvier