Magazine

Les festivals de musique battent le plein à la rentrée

Par Charlotte de Saintignon / Publié le 06.09.2013
En cette rentrée, les festivals de musique ne sont pas en berne. Du 7 septembre au 13 octobre le festival d’Ile de France donne le la, suivi de près par le festival de musique classique de Besançon du 13 au 28 septembre, et par celui du Val de Marne du 1er au 19 octobre. De belles échappées musicales en perspective.

Brico Jardin dans le FestiVal de Marne 2011 (Photo via festivaldemarne.org)
Brico Jardin dans le FestiVal de Marne 2011 (Photo via festivaldemarne.org)
.

Festival d’Ile de France « Alter Ego », entre musique et patrimoine

La 37e édition du Festival d’Ile de France « Alter Ego, musiques en partage » propose du 7 septembre au 13 octobre une trentaine de concerts dans des lieux du patrimoine francilien. Sur chaque spectacle, il fait coïncider découverte musicale et découverte du patrimoine régional. Sa programmation variée présente des musiques classiques, de la Renaissance à la création contemporaine, des musiques du monde aux musiques actuelles.

Festival itinérant, il propose des concerts aussi bien dans d’importantes salles parisiennes que dans de petites communes rurales de la très grande couronne. Le public –entre 20 000 et 25 000 spectateurs à chaque édition– ne s’y trompe pas : amateur de musique des quatre coins de la planète, il vient aussi à la découverte de lieux variés et souvent inaccessibles au public, tels que châteaux, églises, théâtres, cirques, anciennes fabriques ou fermes pittoresques. Chaque année, de nouveaux lieux sont investis par le festival. Du fado aux voix d’Afrique du Sud, les concerts prendront ainsi place dans des lieux parfois insolites, le plus souvent magiques : l’Orangerie du château de Breteuil, l’abbaye de Maubuisson, le domaine de Villarceaux, le collège des Bernardins, le Cirque d’hiver… En marge du festival, des rencontres débats, ateliers, initiations et visites ponctueront les journées.


Festival de Besançon, un rendez-vous dédié à l’univers de l’orchestre

Caption goes here
Du 13 au 28 septembre prochain, le 66e festival de musique de Besançon met l’accent sur la jeunesse, avec de jeunes talents et artistes en plein essor et « beaucoup de solistes âgés de moins de 30 ans ». Le festival, qui conjugue avec le 53e concours international de jeunes chefs d’orchestre, fera entendre vingt finalistes contre 280 prétendants de 46 nationalités au départ. La Citadelle de Besançon sonnera les trois coups du festival le 13 septembre avec un concert gratuit en plein air et en nocturne de l’orchestre philharmonique de Strasbourg et des œuvres des bicentenarisés Verdi et Wagner.

Dans le Doubs et en Franche-Comté, le festival investit des lieux de concerts parfois inattendus, et au cœur de Besançon, le chapiteau du Magic Mirror continue de faire voyager en musique. Les mélomanes pourront apprécier des œuvres emblématiques telles que Le Sacre du Printemps, qui donnera lieu à un concert le 24 de l’orchestre Victor Hugo de Franche Comté et de l’orchestre de l’opéra de Rouen (soit 95 musiciens) au Théâtre ou le Concerto À la Mémoire d’un ange. En tout, ce sont huit grandes formations symphoniques internationales qui sont attendues pour jouer un répertoire assez classique – Beethoven, Ravel, Dvořak, Rachmaninov…–. Et pour répondre à sa vocation première, rendre la musique classique à la portée de tous, le festival propose des concerts et animations à destination du jeune public, avec notamment des petits-déjeuners concerts (commentés pour des spectateurs à partir de 7 ans) ou encore un Musée sonore pour permettre aux petits et grands d’essayer les instruments de l’orchestre.



Festi’ Val de Marne, la chanson française prend ses quartiers d’automne

Dans 22 villes, ce sont plus de 70 artistes et spectacles qui sont à l’affiche de cette 27e édition du FestiVal de Marne. Tantôt légère ou engagée voire provoquante et enragée, sachant jouer de ses couleurs subtilement métissées, tantôt festive, usant à dessein de ses mots d’amour ou d’humour et de ses sarcasmes, franchement rock’n’roll à plus d’un titre, souvent tendre et parfois délicatement nostalgique, populaire, la chanson séduira bon nombre d’adeptes. Le festival affichant clairement sa volonté de la promouvoir sous toutes ses formes et pour tous les goûts, faisant la part belle aussi bien aux jeunes créateurs et interprètes qu’aux plus consacrés. Chaque soirée sera ainsi l’occasion de découvrir les artistes programmés en premières parties et en « premiers pas ».

Toute cette pléiade d’artistes ayant un point commun, celui d’être le plus souvent écartés du flot médiatique. Les soirées d’ouverture et de clôture offriront chacune un beau plateau mixte, excitant et exigeant : Chloé Lacan et Babx à Ivry, Claire Diterzi et Alex Beaupain à Villejuif. Entre ces deux dates, l’héritage d’Allain Leprest (spectacle-hommage avec Romain Didier, Jean Guidoni, Yves Jamait), les chansons à paillettes du nouveau spectacle de Thomas Fersen, les chansons à facettes d’Alexis HK, les accents européens d’Arno et Stephan Eicher, le rock déluré de Babylon Circus, les rythmes endiablés de Sanseverino et Rachid Taha, les chansons engagées de Melissmell et Rocé…

Et pour témoigner de la richesse et de la vivacité de la création de chansons à destination du jeune public, les enfants seront également à l’honneur avec des « Refrains des Gamins », et deux événements dominicaux : la «J-Mômes» où Aldebert entamera sa tournée d’« Enfantillages 2 » et «Dimanchôgamins à Cachan où Sophie Forte créera un cabaret exceptionnel et unique.



Rejoignez "Allovoyages.fr - Le Magazine" sur Facebook, et recevez nos meilleurs articles sur votre fil d'actualité.