Magazine

Expo Paris: 12 expositions à ne pas rater – printemps/été 2018

Par La rédaction / Publié le 29.03.2018

Après un rude hiver, les beaux jours sont de retour et donnent envie de remettre le nez dehors ! Pour vous, Allovoyages.fr a sélectionné la crème des expositions de la capitale. Que vous soyez amateur de peintures, photographies, sculptures, bandes dessinées ou même d’art numérique, il y en a pour tous les goûts. A vos agendas !

©Steinitz

Vous cherchez un hôtel à côté d’un musée parisien ? Découvrez avec Allovoyages.fr les plus beaux hôtels aux meilleurs prix !

 

Artistes & Robots au Grand Palais

Sans nul doute LA grande exposition du Grand Palais en 2018, « Artistes & Robots » présente les productions de 20 « machines à créer ». Après leur introduction dans les secteurs scientifiques, industriels ou encore domestiques, les robots pourraient-ils désormais se substituer aux peintres et sculpteurs ? Découvrez à travers cette grande exposition les tableaux, musiques, sculptures et installations immersives générés par ces intelligences artificielles.

Du 05 avril au 09 juillet 2018, Grand Palais, 3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris

©Grand Palais

 

Enfers et fantômes d’Asie au Musée du Quai Branly

Peintures bouddhiques, estampes d’Hokusai, manga d’horreur, les fantômes hantent depuis toujours l’imaginaire asiatique. A travers l’exposition « Enfers et Fantômes d’Asie », le musée dédié aux arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques explore l’omniprésence de ces figures à travers les arts du spectacle, le cinéma et la bande dessinée. Plongez dans le monde des esprits, de l’épouvante et des créatures fantastiques !

Du 10 avril au 15 juillet 2018, Musée du Quai Branly, 37 Quai Branly, 75007 Paris

 

Guernica, Musée Picasso

Parmi les événements les plus attendus de 2018, l’exposition Guernica promet un voyage symbolique au cœur de la vie de l’artiste espagnol. Même si l’œuvre qui prête son nom à l’exposition n’est pas de la partie, rassurez-vous, la rétrospective retrace à merveille la genèse de ce symbole pacifiste. C’est donc l’occasion d’en découvrir les étapes préparatoires, les nombreuses esquisses et les post-scriptum réalisés par Picasso et de comprendre comment le tableau est né.

Du 27 mars au 29 juillet 2018, Musée Picasso, 5 Rue de Thorigny, 75003 Paris

©Etude pour Guernica (Tête de cheval), Pablo Picasso.

 

De Calder à Koons, bijoux d’artistes, Musée des Arts Décoratifs

Alexander Calder, Jeff Koons, Niki de Saint Phalle, Louise Bourgeois, Anish Kapoor, Max Ernst, Pablo Picasso, Cesar ou encore Takis… on ne compte plus les artistes modernes et contemporains passionnés par les bijoux. Diane Venet, collectionneuse de bijoux d’artistes depuis plus de 30 ans, a choisi de nous faire partager sa passion à travers 230 pièces issues de prêts, galeries, collections privées et familles d’artistes.

Du 7 mars au 8 juillet 2018, Musée des Arts Décoratifs, 107 Rue de Rivoli, 75001 Paris

Niki de Saint Phalle, Broche Nana, 1973.
© Sherry Griffin, Brooklyn

 

Plantu, 50 ans de dessin de presse à la BnF François Mitterrand

Cette année marque le 50ème anniversaire de l’œuvre du dessinateur. À cette occasion, la BnF vous propose de découvrir une grande partie de son travail, principalement issue de collections privées. Son art, le plus souvent satyrique, met en lumière, grâce à l’humour, les maux de notre société. Revivez à travers ses dessins les événements politiques et internationaux de ces dernières décennies.

Du 20 mars au 20 mai 2018, BnF François Mitterrand, Quai François Mauriac, 75706 Paris 

 

« Caro Jeunet », à la Halle Saint Pierre

Venez découvrir ce joyeux bric-à-brac, le petit monde onirique et enfantin de Marc Caro et Jean Pierre Jeunet, les réalisateurs de Délicatessen ou encore de La cité des enfants perdus, et pour Jeunet du Fabuleux destin d’Amélie Poulain. Souvenirs de tournages, objets fétiches issus de leur film comme le cahier de photomaton d’Amélie, costumes, story-boards, scénarios, dessins, ainsi que les illustrations de Caro et la collection privée de Jeunet, sont réunis, à la Halle Saint Pierre (18e), un musée consacré aux arts singuliers. On retrouve Irvin, cerveau dans un bocal de La Cité des Enfants perdus, l’enseigne de Delicatessen ou encore, le nain de jardin d’Amélie Poulain.

Jusqu’au 31 juillet 2018, à la Halle Saint Pierre, 2, rue Ronsard, 75018 Paris.

Pour découvrir toute l’agenda cinéphile à Paris, rendez-vous sur Cinemaparis.fr

 

Provenance : Collecté par Aristide Courtois (1883-1962), Paris. Charles Vignier (1863-1934), Paris, avant 1939 , Josef Mueller (1887-1977), Soleure. Musée Barbier-Mueller, Genève.

 

Rodin et la Danse, Musée Rodin

En réunissant plus de 50 oeuvres autour de la série des « Mouvements de la Danse », le Musée Rodin consacre une exposition aux rapports entre le célébrissime sculpteur et la danse. L’exposition met en lumière la fascination de Rodin pour cet art et ses rencontres avec les danseuses de l’époque. Déambulez dans cet écrin de grâce réunissant sculptures, photographies et dessins.

Du 6 avril au 22 juillet 2018, Musée Rodin, 77 Rue de Varenne, 75007 Paris

 

Foujita, les années folles au Musée Maillol

Le Musée Maillol présente une exposition consacrée à Léonard Tsuguharu Foujita. Plus de 100 tableaux et aquarelles retracent l’histoire de l’artiste japonais, naturalisé français de ses débuts au Japon jusqu’aux années folles à Paris. Ses thèmes récurrents : femmes, chats, natures mortes, autoportraits…Cinquante ans après la mort de Foujita en 1968, l’exposition met à l’honneur l’œuvre fascinante du plus oriental des peintres de Montparnasse.

Du 07 mars au 15 juillet 2018, Musée Maillol, 59-61 Rue de Grenelle, 75007 Paris

 

Lee Bae – Black Mapping, Galerie Perrotin

Au printemps, la Galerie Perrotin accueillera le travail de Lee Bae. Cette exposition a pour vocation de mettre en lumière le travail de l’artiste coréen autour du charbon et du noir. Couleur obsédante, mystérieuse, poétique, les visiteurs pourront admirer toutes les nuances des tableaux réalisés à partir de morceaux de charbon, taillés, poncés et juxtaposés.

Du 17 mars au 26 mai 2018, Galerie Perrotin, 76 rue de Turenne, 75003 Paris

©Perrotin

 

Kader Attia, Musée d’Art Contemporain du Val-De-Marne

Lauréat en 2016 du prix Marcel Duchamp qui distingue les artistes travaillant dans le domaine des arts plastiques et visuels, Kader Attia est devenu une figure artistique incontournable des années 2000. Pour l’exposition « Les Racines poussent aussi dans le Béton », Kader Attia imagine un parcours initiatique autour de l’architecture et de sa relation aux corps pour « sonder les maux et les joies qui articulent la vie dans les cités ».

Du 14 avril au 16 septembre 2018, Musée d’Art Contemporain du Val-De-Marne, Place de la Libération, 94400 Vitry-sur-Seine

 

Tomoko Yoneda, Maison de la Culture du Japon à Paris

Véritable archéologue de la photo, l’artiste japonaise Tomoko Yoneda vit et travaille actuellement à Londres. Depuis près de trente ans, elle parcourt le monde à la conquête de l’histoire. Pour cette exposition inédite, elle part sur les traces d’Albert Camus en Algérie et en France, et capture la mémoire des lieux chers à l’auteur de L’Étranger.

Du 23 mars au 2 juin 2018, Maison de la Culture du Japon à Paris, 101Bis Quai Branly, 75015 Paris

 

Stéphane Levallois, Galeries Arludik

Cinéma, film d’animation, bande dessinée, design, peinture, Stéphane Levallois est un touche-à-tout et un artiste les plus prometteurs de sa génération. Illustrateur pour le « cycle d’oz » de L. Frank Baum (éditions Cherche Midi), il a réalisé plus d’une centaine de dessins pour ce projet. A travers cette exposition à la Galerie Arludik, vous découvrirez tous ces fabuleux dessins que l’artiste a souhaité regrouper en une seule et même œuvre : Oz.

A partir du 05 avril 2018, galerie Arludik, 12/14 rue Saint Louis, 75004 Paris.

©Stephane Levallois